Aide

Segond 21

1 »Tout espoir de le vaincre est trompeur. A son seul aspect n'est-on pas terrassé?
2 Si personne n'est assez courageux pour l'exciter, qui donc pourrait me résister en face?
3 1Qui m’a donné le premier pour que je le paie en retour? Tout ce qui est sous le ciel m'appartient.
4 »Je veux encore parler de ses membres, de sa puissance et de la beauté de sa constitution.
5 Qui l’a dépouillé de son habit? Qui pourra pénétrer entre ses mâchoires?
6 Qui a ouvert les portes de sa gueule? Autour de ses dents, c’est la terreur!
7 Ses fiers et puissants boucliers sont étroitement et solidement liés.
8 Ils sont si serrés que l'air ne passe pas entre eux.
9 Collés l’un contre l’autre, ils sont imbriqués, inséparables.
10 »Ses éternuements dégagent de la lumière; ses yeux sont pareils aux paupières de l'aurore.
11 Des flammes jaillissent de sa bouche, des étincelles de feu s'en échappent.
12 Une fumée sort de ses narines, comme d’une marmite qui bout ou d’un chaudron surchauffé.
13 Son souffle allume des charbons, de sa gueule sort une flamme.
14 La force se loge dans son cou. Devant lui on bondit d’épouvante.
15 »Les éléments de son corps tiennent solidement ensemble, comme coulés d’une pièce, inébranlables.
16 Son cœur est aussi résistant que la pierre, aussi résistant que la pierre de meule du bas2.
17 Quand il se lève, les plus puissants ont peur et s’enfuient, affolés.
18 L’approcher avec l'épée est inefficace, tout comme avec la lance, le javelot et la cuirasse.
19 A ses yeux, le fer n’est que de la paille et le bronze du bois pourri.
20 La flèche ne le fait pas fuir, les pierres de la fronde sont des brins de paille pour lui.
21 Il ne voit dans la massue qu’un brin de paille, il rit au sifflement du javelot.
22 »Sous son ventre se trouvent des pointes aiguës: on dirait une herse qu'il traîne sur de la vase.
23 Il fait bouillonner le fond de la mer comme une marmite, il l'agite comme un vase rempli de parfum.
24 Il laisse après lui un sentier lumineux, les flots prennent une teinte blanche.
25 Sur la terre personne n'est son maître; il a été créé pour n’éprouver aucune peur.
26 Il défie tout ce qui est grand, il est le roi des plus fiers animaux.»
1 41.3 Qui… retour : cité en Romains 11.35.
2 41.16 Pierre de meule du bas : on écrasait le blé entre deux meules; celle du bas, fixe, devait être particulièrement solide.
© 2017 ERF Medien