Aide

Bible du Semeur

Introduction

1 Proverbes de Salomon1, fils de David, roi d'Israël.
2 Ils ont pour but d'enseigner aux hommes la sagesse et de les former, pour qu'ils comprennent les paroles prononcées avec intelligence,
3 et qu'ils apprennent à agir de façon réfléchie, juste, droite et correcte.
4 Ces proverbes donneront aux gens sans expérience2 le bon sens et aux jeunes la connaissance et le jugement.
5 En les écoutant, le sage enrichira son savoir-faire, et l'homme avisé acquerra l'art de bien se conduire.
6 Ces proverbes sont destinés à faire comprendre les maximes et les paraboles et à pénétrer les propos des sages et leurs paroles énigmatiques.

La clé de la sagesse

7 La clé3 de la sagesse, c'est de révérer l'Eternel, mais les insensés dédaignent la sagesse et l'éducation.
8 Mon fils, sois attentif à l'éducation que tu reçois de ton père et ne néglige pas l'instruction de ta mère,
9 car elles seront comme une belle couronne sur ta tête et comme des colliers à ton cou.
10 Mon fils, si des gens malfaisants veulent t'entraîner, ne leur cède pas.
11 S'ils te disent : « Viens avec nous, dressons une embuscade pour tuer quelqu'un, tendons, pour le plaisir4, un piège à l'innocent :
12 nous l'engloutirons tout vif comme le séjour des morts, il disparaîtra tout entier comme ceux qui descendent dans la tombe.
13 Nous ferons main basse sur un tas d'objets précieux, nous remplirons nos maisons de butin.
14 Tu en auras ta part avec nous, nous ferons tous bourse commune. »
15 Mon fils, ne te mets pas en route avec ces gens-là, évite d'emprunter les mêmes chemins qu'eux,
16 car leurs pieds se précipitent vers le mal, ils ont hâte de répandre le sang.
17 Mais il est vain de vouloir tendre un filet pendant que tous les oiseaux t'observent5.
18 En vérité, c'est pour répandre leur propre sang que ces gens-là dressent des embûches, c'est à eux-mêmes qu'ils tendent des pièges.
19 C'est à cela qu'aboutiront tous ceux qui cherchent à s'enrichir par des voies malhonnêtes : un gain mal acquis fait périr celui qui le détient.

Les appels de la sagesse

20 La Sagesse crie bien haut dans les rues, sa voix résonne sur les places publiques.
21 Dominant le tumulte, elle appelle. Près des portes de la ville6, elle fait entendre ses paroles, disant :
22 Jusqu'à quand, stupides, vous complairez-vous à des sottises ? Et vous, moqueurs, jusqu'à quand prendrez-vous plaisir à vous moquer ? Et vous, insensés, jusqu'à quand détesterez-vous la connaissance ?
23 Ecoutez mes avertissements, voici : je répandrai sur vous mon Esprit et je vous ferai connaître mes paroles.
24 J'ai appelé et vous m'avez résisté, j'ai tendu la main et personne n'y a prêté attention.
25 Vous avez rejeté tous mes conseils et vous n'avez pas voulu de mes avertissements.
26 C'est pourquoi, lorsque le malheur fondra sur vous, je rirai, quand la terreur vous saisira, je me moquerai.
27 Quand l'épouvante, comme une tempête, viendra sur vous, que le malheur fondra sur vous comme un ouragan, et que la détresse et l'angoisse vous assailliront,
28 alors ils m'appelleront, mais je ne répondrai pas. Ils me chercheront, mais ne me trouveront pas7.
29 Puisqu'ils ont détesté mon enseignement et qu'ils n'ont pas choisi de révérer l'Eternel,
30 qu'ils n'ont pas voulu de mes conseils et qu'ils ont dédaigné tous mes avertissements,
31 eh bien, ils récolteront les fruits de leur conduite et ils se repaîtront jusqu'à ce qu'ils en aient plus qu'assez de leurs propres projets.
32 Car la présomption des stupides causera leur mort, et l'assurance des insensés les perdra.
33 Mais celui qui m'écoute habitera en sécurité, il vivra tranquille, sans avoir à redouter le malheur.
1 1.1 Pour les noms proverbes et Salomon, voir l'introduction.
2 1.4 gens sans expérience : expression qui traduit un mot hébreu rendu aussi, dans les Proverbes, par stupides.
3 1.7 Autre traduction : le commencement. Voir 9.10 ; 15.33 ; 31.30 ; Jb 28.28 ; Ps 111.10.
4 1.11 En hébreu : sans raison, pour rien.
5 1.17 L'oiseau aperçoit le filet et s'envole. Le jeune homme averti fait comme lui et évite les pièges qui se retournent en fin de compte contre ceux qui les tendent (v.18).
6 1.21 Les juges siégeaient aux portes de la ville (31.23 ; Rt 4.11 ; Jb 29.7), les marchés se tenaient sur les places attenantes (2 R 7.1).
7 1.28 Voir Jr 11.11 ; Mi 3.4.
© 2017 ERF Medien